Les axes de travail 2014

Le CST oriente ses travaux pour  l’année 2014 autour de deux grands projets :

Le projet de remédiations cognitives en IME

La remédiation cognitive est relativement récente en psychiatrie et en santé mentale. C’est une méthode innovante qui s’inscrit dans une approche dynamique de la déficience intellectuelle et s’appuie sur les avancées fournies par les sciences neurocognitives.

Elle a pour but de réduire les difficultés cognitives par l’utilisation de techniques d’apprentissage. Ainsi, la pédagogie en déficience intellectuelle développe les interactions d’apprentissages médiatisés pour dépasser ou compenser le contexte global des difficultés organiques génétiques émotionnelles,  et favoriser le développement des potentialités intellectuelles.

Les objectifs

  • Favoriser les apprentissages en dehors du contexte scolaire par la pédagogie du détour ;
  • Inscrire les programmes pédagogiques des IME dans une approche guidée par l’évaluation objective du développement cognitif ;
  • Coordonner l’évaluation clinique effectuée à partir de tests standardisés, les rééducations en orthophonie et en psychomotricité, les apprentissages scolaires et les interventions pédagogiques confiées aux éducateurs ;
  • Mieux appréhender les nouvelles technologies de l’intelligence didacticiels et tablettes tactiles.

Le projet de portefeuille des compétences sociales en structures d’hébergement et d’accompagnement de personnes adultes

La recherche-action concernant le développement des compétences sociales s’adresse à des personnes adultes dont l’accompagnement psychosocial vise l’émancipation. Le développement des habiletés sociales a un impact sur l’adaptation sociale à un environnement complexe et sur la participation sociale.

Ainsi, l’accompagnement de l’émancipation repose sur la reconnaissance à priori d’un potentiel de développement de compétences et sur une guidance pédagogique plus équilibrée entre l’aidant et l’aidé, pour favoriser l’échange des points de vue, la capacité à faire des choix et l’engagement dans les projets.

Les objectifs

  • Consolider l’indépendance dans les activités de la vie courante ;
  • S’assurer de la collaboration des milieux de vie famille proches intervenants ;
  • Formaliser, transmettre et accompagner l’implantation des nouvelles modalités d’accompagnement ;
  • Mieux appréhender les nouvelles technologies de l’intelligence, des apprentissages virtuels, didacticiels et tablettes tactiles